La Chapelle de la Sainte-Famille

Forum catholique en strict respect du Magistere de l'Eglise, sous la conduite de Jesus, Marie et Joseph. Nous ne sommes pas responsables des publicites : elles ne sont pas de notre fait.
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fête de l’Annonciation

Aller en bas 
AuteurMessage
etienne lorant

avatar

Messages : 1344
Date d'inscription : 06/03/2014

MessageSujet: Fête de l’Annonciation   Lun 9 Avr - 10:45

Livre d'Isaïe 7,10-14.8,10b.
En ces jours-là, le Seigneur parla ainsi au roi Acaz :« Demande pour toi un signe de la part du Seigneur ton Dieu, au fond du séjour des morts ou sur les sommets, là-haut. » Acaz répondit : « Non, je n’en demanderai pas, je ne mettrai pas le Seigneur à l’épreuve. » Isaïe dit alors : « Écoutez, maison de David ! Il ne vous suffit donc pas de fatiguer les hommes : il faut encore que vous fatiguiez mon Dieu ! C’est pourquoi le Seigneur lui-même vous donnera un signe : Voici que la vierge est enceinte, elle enfantera un fils, qu’elle appellera Emmanuel, car Dieu est avec nous. »

Psaume 40(39),7-8a.8b-9.10.11.
Tu ne voulais ni offrande ni sacrifice,
tu as ouvert mes oreilles ;
tu ne demandais ni holocauste ni victime,
alors j'ai dit : « Voici, je viens.

« Dans le livre, est écrit pour moi
ce que tu veux que je fasse.
Mon Dieu, voilà ce que j'aime :
ta loi me tient aux entrailles. »

J'annonce la justice
dans la grande assemblée ;
vois, je ne retiens pas mes lèvres,
Seigneur, tu le sais.

Je n'ai pas enfoui ta justice au fond de mon cœur,
je n'ai pas caché ta fidélité, ton salut ;
j'ai dit ton amour et ta vérité
à la grande assemblée.


Lettre aux Hébreux 10,4-10.
Frères, il est impossible que du sang de taureaux et de boucs enlève les péchés. Aussi, en entrant dans le monde, le Christ dit : ‘Tu n’as voulu ni sacrifice ni offrande, mais tu m’as formé un corps. Tu n’as pas agréé les holocaustes ni les sacrifices pour le péché ; alors, j’ai dit : Me voici, je suis venu, mon Dieu, pour faire ta volonté, ainsi qu’il est écrit de moi dans le Livre.‘ Le Christ commence donc par dire : ‘Tu n’as pas voulu ni agréé les sacrifices et les offrandes, les holocaustes et les sacrifices pour le péché’, ceux que la Loi prescrit d’offrir. Puis il déclare : ‘Me voici, je suis venu pour faire ta volonté.’ Ainsi, il supprime le premier état de choses pour établir le second. Et c’est grâce à cette volonté que nous sommes sanctifiés, par l’offrande que Jésus Christ a faite de son corps, une fois pour toutes.

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 1,26-38.
En ce temps-là, l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, à une jeune fille vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph ; et le nom de la jeune fille était Marie.L’ange entra chez elle et dit : « Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. »À cette parole, elle fut toute bouleversée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation. L’ange lui dit alors : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu.Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus.Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut ; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ; il régnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n’aura pas de fin. » Marie dit à l’ange : « Comment cela va-t-il se faire puisque je ne connais pas d’homme ? » L’ange lui répondit : « L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c’est pourquoi celui qui va naître sera saint, il sera appelé Fils de Dieu.Or voici que, dans sa vieillesse, Élisabeth, ta parente, a conçu, elle aussi, un fils et en est à son sixième mois, alors qu’on l’appelait la femme stérile.Car rien n’est impossible à Dieu. »
Marie dit alors : « Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole. » Alors l’ange la quitta.




Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris


Sans l'adhésion pure et simple de la Vierge Marie au message de l'ange Gabriel, où en serions-nous ? Nous serions livrés à nous-mêmes, à nos pensées, nos calculs, nos estimations toujours imparfaites, nos rêves et nos illusions. Or, autour de nous, nombreux celles et ceux qui demeurent dans une complète ignorance des mystères divins qui, pourtant, sont à l'oeuvre en nous.

Notre prêtre nous a rappelé que, par notre baptême, nous sommes réellement devenus enfants de Dieu, né-de-nouveau, en sorte que nos vies ne sont plus contraintes par l'esprit du monde, à ses bruits, à ses fureurs, aux tentations petites ou grandes. Par la foi, dans la foi, nous sommes libres !  A la suite de Jésus, nouvel Jésus, nouvel Adam et de Marie, nouvelle Ève, nous avons quitté les ténèbres de ce monde, ce monde qui est démon, pour entrer dans la vie de la grâce, nous avons hérité d'un renouvellement profond qui, dès le baptême, nous donne accès au dessein de Dieu. Nous entrons, individuellement comme en Eglise,  dans un autre temps que celui "tire" les âmes vers les idéologies, les théories philosophiques, les ambitions débridées, les conquêtes de succès dont la gloire disparaît à peine a-t-elle brillé quelque temps.

En cette nouvelle année liturgique, puissions-nous donc redevenir des "simples". En l’occurrence, ce terme  ne désigne aucunement les "simples d'esprits" - mais bien des esprits simples, non-tortueux mais de bonne disposition. Que nos vies demeurent ouverts au dessein de Dieu, à son projet. Ainsi fut la Vierge Marie qui ne conteste pas l'annonce de l'ange, mais évidemment se demande comment une vierge peut-elle enfanter sans avoir connu monde.  Or, merveille des merveilles, c'est l'Esprit saint par qui tout sera rendu possible.

En cette occasion, notre prêtre nous a engagés à ne plus nous laisser prendre dans l'engrenage de la vie "selon le monde", mais la vie selon toutes ces bonnes inspirations qui nous viennent du fait de notre foi. Prions l'Esprit Saint dans les changements que l'existence humaine entraîne. Mais puissions-nous cultiver nos âme à la plus grande simplicité, celle de la confiance absolue...

.




Revenir en haut Aller en bas
 
Fête de l’Annonciation
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Chapelle de la Sainte-Famille :: Charte de la Chapelle de la Sainte-Famille :: Notre Monde vu du Ciel-
Sauter vers: