La Chapelle de la Sainte-Famille

Forum catholique en strict respect du Magistere de l'Eglise, sous la conduite de Jesus, Marie et Joseph. Nous ne sommes pas responsables des publicites : elles ne sont pas de notre fait.
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Mots-clés
marie paroles careme fatima zorkine coeur france thomas vendredi Nuage nouvelles padre prières jeanne saint Pape bonnes pere Francois chretiens vincent michel archange circulaire mort afrique
Derniers sujets
Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur Facebook Suivre Forumactif sur Twitter Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Pinterest

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée

Partagez | 
 

 De l'obéissance au don de soi

Aller en bas 
AuteurMessage
etienne lorant

avatar

Messages : 1394
Date d'inscription : 06/03/2014

MessageSujet: De l'obéissance au don de soi   Lun 30 Juil - 8:38

Lecture du livre de Jérémie le prophète
Ainsi m’a parlé le Seigneur: « Va, tu achèteras une ceinture de lin et tu la mettras sur tes reins. Évite de la tremper dans l’eau.»  Selon la parole du Seigneur, j’ai acheté une ceinture et je l’ai mise sur mes reins. De nouveau, la parole du Seigneur me fut adressée: « Avec la ceinture que tu as achetée et que tu portes sur les reins, lève-toi, va jusqu’à l’Euphrate,  et là-bas cache-la dans la fente d’un rocher. » Je suis donc allé la cacher près de l’Euphrate, comme le Seigneur me l’avait ordonné.  Longtemps après, le Seigneur m’a dit : « Lève-toi, va jusqu’à l’Euphrate, et reprends la ceinture que je t’ai ordonné de cacher là-bas. »  Je suis donc allé jusqu’à l’Euphrate, j’ai creusé, et j’ai repris la ceinture de l’endroit où je l’avais cachée. Et voici : la ceinture était pourrie, hors d’usage !   Alors la parole du Seigneur me fut adressée : « Ainsi parle le Seigneur : Voilà comment je ferai pourrir l’immense orgueil de Juda et de Jérusalem. Ce peuple mauvais, qui suit les penchants de son cœur endurci et qui marche à la suite d’autres dieux, pour les servir et se prosterner devant eux, il deviendra pareil à cette ceinture qui est hors d’usage.   En effet, de même qu’un homme s’attache une ceinture autour des reins, de même je m’étais attaché toute la maison d’Israël et toute la maison de Juda – oracle du Seigneur, pour qu’elles soient mon peuple, mon renom, ma louange et ma parure.
Mais elles n’ont pas écouté ! »



(Dt 32, 18-19, 20, 21)
R/ Le Dieu qui t’a engendré, tu l’oublies. (Dt 32, 18b)
Tu dédaignes le Rocher qui t’a mis au monde ;
le Dieu qui t’a engendré, tu l’oublies.
Le Seigneur l’a vu : il réprouve
ses fils et ses filles qui l’ont exaspéré.

Il dit : « Je vais leur cacher ma face
et je verrai quel sera leur avenir.
oui, c’est une engeance pervertie,
ce sont des enfants sans foi.

« Eux m’ont rendu jaloux par un dieu qui n’est pas dieu,
exaspéré par leurs vaines idoles ;
moi, je vais les rendre jaloux    par un peuple qui n’est pas un peuple,
les exaspérer par une nation stupide. »


Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu
En ce temps-là, Jésus proposa aux foules une autre parabole: « Le royaume des Cieux est comparable à une graine de moutarde qu’un homme a prise et qu’il a semée dans son champ. C’est la plus petite de toutes les semences, mais, quand elle a poussé, elle dépasse les autres plantes potagères et devient un arbre, si bien que les oiseaux du ciel viennent et font leurs nids dans ses branches. »  Il leur dit une autre parabole : « Le royaume des Cieux est comparable au levain qu’une femme a pris et qu’elle a enfoui dans trois mesures de farine, jusqu’à ce que toute la pâte ait levé. »  Tout cela, Jésus le dit aux foules en paraboles, et il ne leur disait rien sans parabole, accomplissant ainsi la parole du prophète :J’ouvrirai la bouche pour des paraboles, je publierai ce qui fut caché depuis la fondation du monde.

          Cy Aelf, Paris

La Première Alliance est révolue. Cette alliance était bonne en elle-même, mais les Juifs l'avaient, en quelque sorte, confisquée en vue d'obliger Dieu, d'une manière ou d'une autre. Pourtant, cette alliance était bonne en elle-même puisqu'elle se présentait comme une ceinture, celle qui maintient le dos droit, même lorsqu'il s'agit de soulever de grands pois car les hommes portent des ceintures afin de tenir leur dos et leurs reins, sur lesquels se portent les efforts en premier lieu. Mais le peuple, récalcitrant, avait cherché à "ceinturer Dieu" en cherchant à l'obliger tant que se peut. Cette ceinture devenue mauvaise fut celle de l'obéissance, plutôt que de l’amour sincère. "Ah, si nous pouvions, plutôt que d’obtenir notre récompense par nos efforts, nous pouvions obliger Dieu à agir selon nos seuls désirs ! Et cette tentation demeure encore. Combien de fidèles ne se se disent-ils pas : "Si ma pratique en Eglise est parfaite, alors Dieu ne pourra que me gratifier selon mes désirs !" Mais il n'en va pas ainsi. Pour connaître la félicité parfaite, il faut avoir renoncé à soi-même et accepté d'être d'humbles disciples... En effet : "Tout ce qui s'élève sera abaissé, et tout ce qui s'abaisse sera élevé !"

Ainsi la pratique de la foi en Eglise est entièrement vérifiée par les œuvres à l'extérieur de l'Eglise, dans toutes les circonstances possibles et imaginables. Quelle sera notre bonne action de ce jour ? Quel service avons-nous rendu ? Quelle consolation avons nous apportée ? Quand avons-nous rendu visite à un malade en clinique ? Dans quel cœur de pauvre avons-nous enfermé notre aumône pour qu'elle y prie en notre faveur ? Laissons-nous -nous donc emporter par la logique de la Joie et jamais nous ne connaîtrons l'amertume mortelle qui ronge les prince de ce monde !


.
Revenir en haut Aller en bas
 
De l'obéissance au don de soi
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Chapelle de la Sainte-Famille :: Les petits grains du Chapelet :: Rosaire-
Sauter vers: