La Chapelle de la Sainte-Famille

Forum catholique en strict respect du Magistere de l'Eglise, sous la conduite de Jesus, Marie et Joseph. Nous ne sommes pas responsables des publicites : elles ne sont pas de notre fait.
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Mots-clés
mort pere thomas archange afrique jeanne coeur Pape vincent bonnes paroles zorkine michel nouvelles prières Francois saint careme fatima vendredi marie chretiens Nuage padre miracle france
Derniers sujets
» Seigneur, ce jour s'acheve
Hier à 23:19 par Pearl

» Le Seigneur est toujours proche !
Hier à 10:08 par etienne lorant

» Prières quotidiennes
Hier à 9:50 par Pearl

» Sainte-Famille, Sauvez la France !
Hier à 6:17 par Marthe

» Vers la foi de confiance absolue
Mar 11 Déc - 11:58 par etienne lorant

» L'or est vérifié par le feu !
Dim 9 Déc - 23:28 par etienne lorant

» Marthe Robin
Dim 9 Déc - 22:03 par Pearl

» Chant de Noël - Adeste Fideles
Dim 9 Déc - 7:59 par Pearl

» L'annonce faite à Marie
Sam 8 Déc - 14:02 par etienne lorant

Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur Facebook Suivre Forumactif sur Twitter Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Pinterest

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée

Partagez | 
 

 Recouvrer l'esprit d'enfance

Aller en bas 
AuteurMessage
etienne lorant

avatar

Messages : 1424
Date d'inscription : 06/03/2014

MessageSujet: Recouvrer l'esprit d'enfance    Sam 18 Aoû - 10:13

Lecture du livre du prophète Ézékiel
La parole du Seigneur me fut adressée : « Qu’avez-vous donc, dans le pays d’Israël, à répéter ce proverbe : “Les pères mangent du raisin vert, et les dents des fils en sont irritées” ?  Par ma vie ! – oracle du Seigneur Dieu – vous n’aurez plus à répéter ce proverbe en Israël.  En effet, toutes les vies m’appartiennent, la vie du père aussi bien que celle du fils, elles m’appartiennent. Celui qui a péché, c’est lui qui mourra.  L’homme qui est juste,qui observe le droit et la justice,   qui ne va pas aux festins sur les montagnes, ne lève pas les yeux vers les idoles immondes de la maison d’Israël, ne rend pas impure la femme de son prochain, ne s’approche pas d’une femme en état de souillure ;    l’homme qui n’exploite personne, qui restitue ce qu’on lui a laissé en gage, ne commet pas de fraude, donne son pain à celui qui a faim et couvre d’un vêtement celui qui est nu ;  l’homme qui ne prête pas à intérêt, ne pratique pas l’usure, qui détourne sa main du mal, tranche équitablement entre deux adversaires,   qui marche selon mes décrets et observe mes ordonnances pour agir avec vérité : un tel homme est juste, c’est certain, il vivra, – oracle du Seigneur Dieu.   Mais si cet homme a un fils violent et sanguinaire, coupable d’une de ces fautes,    ce fils-là vivra-t-il ? Il ne vivra pas ; il s’est livré à toutes ces abominations : il sera mis à mort, et son sang, qu’il soit sur lui !  C’est pourquoi – oracle du Seigneur Dieu – je vous jugerai chacun selon sa conduite, maison d’Israël. Retournez-vous ! Détournez-vous de vos crimes, et vous ne trébucherez plus dans la faute.  Rejetez tous les crimes que vous avez commis,faites-vous un cœur nouveau et un esprit nouveau. Pourquoi vouloir mourir, maison d’Israël ?   Je ne prends plaisir à la mort de personne, – oracle du Seigneur Dieu – :
convertissez-vous, et vous vivrez. »



(Ps 50 (51), 12-13, 14-15, 18-19)
R/ Crée en moi un cœur pur, ô mon Dieu ! (Ps 50, 12a)

Crée en moi un cœur pur, ô mon Dieu,
renouvelle et raffermis au fond de moi mon esprit.
Ne me chasse pas loin de ta face,
ne me reprends pas ton esprit saint.

Rends-moi la joie d’être sauvé ;
que l’esprit généreux me soutienne.
Aux pécheurs, j’enseignerai tes chemins ;
vers toi, reviendront les égarés.

Si j’offre un sacrifice, tu n’en veux pas,
tu n’acceptes pas d’holocauste.
Le sacrifice qui plaît à Dieu, c’est un esprit brisé ;
tu ne repousses pas, ô mon Dieu, un cœur brisé et broyé.


Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu
En ce temps-là,  on présenta des enfants à Jésus pour qu’il leur impose les mains en priant. Mais les disciples les écartèrent vivement.  Jésus leur dit : « Laissez les enfants, ne les empêchez pas de venir à moi, car le royaume des Cieux est à ceux qui leur ressemblent. »     Il leur imposa les mains,
puis il partit de là.

         
Cy Aelf, Paris


Ils existent bel et bien les hommes et les femmes qui se cachent pour commettre des fautes, en se disant d'une manière toute infantile, qu'une mauvaise action peut demeurer impunie si cette action est commise dans l'obscurité. Et il en est de même qui confessent leurs fautes en confession en se fiant - de manière toute humaine - que Dieu ne peut plus sanctionner les fautes après qu'elles aient été confessées. Mais si "faute avouée à est moitié pardonnée", cela suppose que l'on répare effectivement le tort causé à autrui. Or, comment ferions-nous pour "rattraper" une seule médisance prononcée envers autrui ? C'est ainsi que des hommes et des femmes innocents en sont arrivés à devoir se cacher à leurs proches, et jusqu'à déménager pour cesser d'être montrés du doigt sans pouvoir réagir...

Parmi nous, combien n'ont-ils pas fait l'objet de commérages absurdes et qui n'ont pas eu - immédiatement - le réflexe de les réfuter sévèrement ? Ce sont, bien évidemment, les plus faibles, les timides et les roux , qui encaissent le plus de moqueries. Très souvent, dans leurs plaidoiries, les avocats défendent - avec succès - de jeunes voyous qui n'ont connu ni père ni mère, mais ont été de bout en bout soumis à la loi du plus fort ? Défendre de petits "durs" qui ont été maltraités dans l'enfance, c'est moins une vocation qu'un calvaire !

Dans ces conditions, il n'est guère étonnant que Jésus prenne en exemple ces petits enfants qui n'ont pour loi que l'amour de leurs parents ? Quant à nous, devenus adultes, nous sommes appelés - non seulement à confesser nous fautes - mais aussi à nous en détacher de manière radicale. "On peut confesser cent fois la même faute et obtenir une absolution - si nous persistons dans le mal, l'absolution ne sera pas reconnue par Dieu - on ne trompe pas Dieu, on ne l'enferme pas dans les sacrements ! Par contre, quelques bonnes actions - qui nous obligent à nous renoncer - voici une piste vers le recouvrement de la grâce...



.
Revenir en haut Aller en bas
 
Recouvrer l'esprit d'enfance
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je m'aère l'esprit.
» Les dons de l'Esprit
» Débat sur René Descartes l'esprit critique et lescepticisme
» 7 demeures de thérèse d'avila, esprit, coeur, corps
» Renaître par l'eau et l'Esprit Saint

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Chapelle de la Sainte-Famille :: Les petits grains du Chapelet :: Prieres du Soir-
Sauter vers: