La Chapelle de la Sainte-Famille

Forum catholique en strict respect du Magistere de l'Eglise, sous la conduite de Jesus, Marie et Joseph. Nous ne sommes pas responsables des publicites : elles ne sont pas de notre fait.
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Mots-clés
nouvelles vendredi france jeanne mort bonnes padre fatima chretiens vincent zorkine thomas careme circulaire Pape pere prières paroles Francois coeur saint michel afrique marie archange Nuage
Derniers sujets
Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur Facebook Suivre Forumactif sur Twitter Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Pinterest

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée

Partagez | 
 

 Juger, mais juger seon la Miséricorde

Aller en bas 
AuteurMessage
etienne lorant

avatar

Messages : 1406
Date d'inscription : 06/03/2014

MessageSujet: Juger, mais juger seon la Miséricorde   Mar 11 Sep - 8:43

Lecture de la première lettre de saint Paul apôtre aux Corinthiens
Frères, lorsque l’un d’entre vous a un désaccord avec un autre, comment ose-t-il aller en procès devant des juges païens plutôt que devant les fidèles ?  Ne savez-vous pas que les fidèles jugeront le monde ? Et si c’est vous qui devez juger le monde, seriez-vous indignes de juger des affaires de moindre importance ?  Ne savez-vous pas que nous jugerons des anges ? À plus forte raison les affaires de cette vie ! Et quand vous avez de telles affaires, vous prenez comme juges des gens qui n’ont pas d’autorité dans l’Église !  Je vous le dis à votre honte. N’y aurait-il parmi vous aucun homme assez sage pour servir d’arbitre entre ses frères ?  Pourtant, un frère est en procès avec son frère, et cela devant des gens qui ne sont pas croyants !  C’est déjà un échec pour vous d’avoir des litiges entre vous. Pourquoi ne pas plutôt supporter l’injustice ? Pourquoi ne pas plutôt vous laisser dépouiller ? Au contraire, c’est vous qui commettez l’injustice et qui dépouillez les autres, et cela, vous le faites à des frères!   Ne savez-vous pas que ceux qui commettent injustice  pas le royaume de Dieu en héritage ? Ne vous y trompez pas: ni les débauchés, les idolâtres, les adultères, ni les dépravés et les sodomites, ni les voleurs et les profiteurs, ni les ivrognes, les diffamateurs et les escrocs, aucun de ceux-là ne recevra le royaume de Dieu en héritage.  Voilà ce qu’étaient certains d’entre vous. Mais vous avez été lavés, vous avez été sanctifiés, vous êtes devenus des justes, au nom du Seigneur Jésus Christ et par l’Esprit de notre Dieu.
 
R/ Le Seigneur aime son peuple.
ou Alléluia ! (Ps 149, 4a)
Chantez au Seigneur un chant nouveau,
louez-le dans l’assemblée de ses fidèles !
En Israël, joie pour son créateur ;
dans Sion, allégresse pour son Roi !

Dansez à la louange de son nom,
jouez pour lui, tambourins et cithares !
Car le Seigneur aime son peuple,
il donne aux humbles l’éclat de la victoire.

Que les fidèles exultent, glorieux,
criant leur joie à l’heure du triomphe.
Qu’ils proclament les éloges de Dieu,
c’est la fierté de ses fidèles.


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc
En ces jours-là, Jésus s’en alla dans la montagne pour prier, et il passa toute la nuit à prier Dieu. Le jour venu, il appela ses disciples et en choisit douze auxquels il donna le nom d’Apôtres : Simon, auquel il donna le nom de Pierre, André son frère, Jacques, Jean, Philippe, Barthélemy,   Matthieu, Thomas, Jacques fils d’Alphée, Simon appelé le Zélote, Jude fils de Jacques, et Judas Iscariote, qui devint un traître.  Jésus descendit de la montagne avec eux et s’arrêta sur un terrain plat. Il y avait là un grand nombre de ses disciples et une grande multitude de gens venus de toute la Judée, de Jérusalem, et du littoral de Tyr et de Sidon. Ils étaient venus l’entendre et se faire guérir de leurs maladies ; ceux qui étaient tourmentés par des esprits impurs retrouvaient la santé.  Et toute la foule cherchait à le toucher, parce qu’une force sortait de lui et les guérissait tous.


        Cy Aelf, Paris

Les textes de ce jour nous parlent à chacune et chacun.  Tout comme les disciples de Jésus, nous sommes, en ce monde, des témoins de la justice divine qui s'est manifestée par la miséricorde.

A ce titre, nous ne pouvons entrer nous permettre d'agir comme on le fait en ce monde.  Nous ne sommes plus terrestres, nous sommes, chacune et chacun selon ses qualités propres, des serviteurs de la maison de Dieu, c'est-à dire : de l'Eglise.  Notre justice ne peut donc être comme celle de ce monde.  Notre justice est celle de la miséricorde.

Les Corinthiens  auxquels saint Paul s'adresse par son épître ont agi, en l'absence de Paul, comme ils agissaient avant d'avoir reçu leur baptême.  Et ne sommes-nous pas entraînés de faire comme eux ?  Hélas, sans la grâce divine, les êtres humains sont prompts à retrouver leurs anciennes manières d'être et de vivre.
En notre for intérieur, nous ne pouvons que reconnaître en nous cette promptitude à juger. A juger sans miséricorde.

La manière de Jésus de pratiquer la justice, c'est de délivrer les âmes de la justice du Talion : "Oeil pour Oeil  et dent pour dent et dent pour dent !" Tout au contraire, que notre justice soit admirable de patience, comme font est bons maîtres,  eux qui ne se lassent pas de dire et répéter que l'homme à reçu  une âme afin d'aimer - comme de juger - selon la patience et la douceur de nos prédécesseurs dans l'amour de Dieu. Que le Seigneur nous garde en tout temps afin que nous soyons de dignes témoins de la grâce et de la miséricorde.


.
Revenir en haut Aller en bas
 
Juger, mais juger seon la Miséricorde
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Invocations à la Miséricorde Divine
» Sous l'abri de ta miséricorde
» 19 avril : Fête de la Miséricorde Divine
» 30 mars : Fête de la Miséricorde Divine
» Congrès de la Miséricorde Divine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Chapelle de la Sainte-Famille :: Les petits grains du Chapelet :: Prieres du Soir-
Sauter vers: